Archives du blog

Occupy Wall Street, ensuite le monde

Aujourd’hui 15 octobre, c’est la « journée officielle » où les peuples du monde se lèvent, à l’invitation du site 15october.net. Dans 951 villes (82 pays) les gens sont invités à se rassembler et à descendre pacifiquement dans les rues pour réclamer leurs droits et exiger une vraie démocratie.

Le mouvement contre la dérive du capitalisme gagne Montréal et d’autres villes du Canada. Chez-moi, à Québec, c’est à place D’Youville qu’ont décidé de se rassembler les manifestants depuis le 5 octobre. Il n’y aura pas d’occupation 24/24 comme à New-York, mais plutôt un rassemblement tous les samedis, tant que le mouvement durera. (source)

De l’aveu même des organisateurs, il n’y a pas de leader à ce mouvement et chacun y participe selon ses propres convictions. Le leitmotiv de ces manifestations c’est la dénonciation de la domination des personnes les plus riches de la planète (1%) sur les gens du peuple (99%).

Lire la suite

À GO, on change le monde ! – les nouveaux entrepreneurs


À GO, on change le monde !
C’est le programme de l’Institut du Nouveau Monde, qui organise le Rendez-vous des entrepreneurs sociaux,
le 7  juin prochain.

Le monde des affaires, c’est l’énergie qui circule dans une société; son système nerveux. C’est plusieurs réseaux qui s’interconnectent et qui échangent des informations, des services, des biens.  Et ces réseaux sont composés d’êtres humains, qui agissent comme des neurotransmetteurs.

Ces neurotransmetteurs-là sont en santé. Et dans la culture entrepreneuriale québécoise, on voit de plus en plus de ces gens d’affaires, jeunes, dynamiques et engagés dans la construction d’un monde meilleur, où chacun peut avoir sa place. Ça n’est plus marginal, ça devient la norme.

Lire la suite

Surconsommation: une question d’ego ?

Ceux qui me connaissent le savent… je dis souvent (euphémisme ?) qu’il est temps que l’humain reprenne le pouvoir sur les corporations. Voici une excellente histoire à ce sujet, brillamment racontée par Annie Leonard, dans son film Story of stuff ( L’histoire des choses ).

Vous pouvez activer les sous-titres en glissant votre souris sur l’icône « cc » et en cliquant sur l’option « French ».

En passant, je n’ai rien contre l’entreprenariat et le capitalisme;  j’ai moi-même une entreprise. Mais j’aborde dans le titre la notion d’ego. Il faut peut-être se questionner sur nos véritables besoins en tant qu’individu et sur l’impact de chacune de nos décisions d’affaires quand on choisit de faire du profit. Ouais…ça ne se résume pas en deux lignes !

Lire la suite

%d blogueurs aiment cette page :