Archives du blog

Impression

Il y a des moments où je cesse de rêver, comme si la décadence hurlante avait raison de moi. J’ai l’impression qu’à ce moment je me réveille, et que je vois, hélas, la réalité d’un monde terrifié en chute libre.

Je suis immobile et ça dévale tout autour. La vitesse à laquelle s’écroule le monde est exponentielle. Ne lui reste plus qu’un espoir; celui d’enfin toucher le fond et de se fracasser.

Le vertige est pareil à celui d’une chute, mais par ce paysage qui défile et qui tombe, c’est vers le haut que je dégringole. Pourtant, je suis bien immobile. Je le sais.

Mais je vois les autres, ceux qui sont entraînés et qui glissent dans le gouffre. Il en pleut autour de moi, comme autant de larmes d’injustice, de colère et de dégoût.

Ils glissent parce qu’ils ne savent pas qu’ils sont endormis. Paradoxe du rêve et de la réalité; je préfère croire que c’est eux qui dorment et que je suis dans la lucidité.

Publicités

Observer la comète Elenin en octobre

45P/Honda-Mrkos-Pajdusakova observée le 29 septembre 2011 © Michael Jäger

 

Pas facile la vie ingrate de star. La comète Elenin, celle qui fit trembler l’humanité entière lors de ses glorieux jours, est tristement reléguée au rang de « has been ». Paparazzi, c’est vers la comète 45P/Honda-Mrkos-Pajdusakova que vous devez tourner vos objectifs !

Début octobre, c’était la période promise aux habitants de l’hémisphère nord pour une observation de C/2010 X1 (Elenin). Mais les déboires et les tourments de son passage près du Soleil auront fait pâlir sa splendeur. Rappelons-nous qu’elle avait été happée par une éruption solaire le 19 août dernier.

La comète Elenin ne sera pas visible

Alors même avec de bonnes intentions, d’excellentes jumelles et des yeux perçants, vous ne pourrez pas voir la comète Elenin. Elle est trop faible à présent. Les éphémérides du Minor Planet Center prévoyaient une magnitude d’environs + 6 pour cette période-ci, sachant qu’à partir de M +6 nous pouvons théoriquement voir un objet céleste à l’œil nu. Actuellement, Elenin offre une décevante magnitude de + 14 (source). (Plus la magnitude a une valeur élevée, moins l’objet est visible).

Lire la suite

Le satellite UARS nous tombera-t-il sur la tête ?

Le satellite UARS (Upper Atmosphere Research Satellite) de la NASA s’apprête à entrer en collision avec la Terre, on ne sait où, ni exactement quand et en combien de morceaux. Aux dernières nouvelles (voir les commentaires pour les mises à jour), l’entrée dans l’atmosphère devrait se produire demain après-midi (vendredi le 23 septembre, heure de l’Est). Selon les estimations actuelles, le satellite ne passerait pas au-dessus de l’Amérique du Nord.

Cet événement m’a remémoré un des films qui m’a le plus marquée: Until the End of the World (décidément, il s’agit d’une obsession chez moi !) du cinéaste allemand Wim Wenders.

L’action se déroule en 1999. Un satellite nucléaire hors de contrôle quitte son orbite et s’apprête à entrer dans l’atmosphère d’un moment à l’autre et contaminera la Terre. C’est la panique et tous essaient de fuir pour se protéger de l’impact. Sur les autoroutes, c’est l’embouteillage.

Lire la suite

Six minutes avant l’apocalypse

La fin du monde n’est pas qu’une affaire de findumondistes en mal d’émotions fortes ! Saviez-vous qu’il existe une horloge officielle de l’apocalypse (le Doomsday Clock) ? Elle indique actuellement qu’il ne reste que six minutes avant minuit.

Minuit, c’est l’heure symbolique fatidique, l’heure où le glas sonnera pour l’humanité. Cette horloge conceptuelle qui compte 17 minutes fut créée en 1947, peu de temps après les bombardements atomiques américains et est régulièrement mise à jour depuis par le Bulletin of the Atomic Scientists de l’Université de Chicago.

L’analogie du décompte avant minuit dénonce les dangers qui pèsent sur l’humanité par la menace nucléaire, écologique et technique.

Lire la suite

%d blogueurs aiment cette page :