Archives du blog

Être humain

« Qu’est-ce que devenir un membre à part entière de l’espèce humaine ? Tout dépend de la réponse à cette question.

S’il suffit de devenir un producteur-consommateur inséré dans une société au sein de laquelle chacun joue le rôle qui lui est attribué sans trop se faire remarquer, alors le concept même de liberté est dépourvu de sens. Il suffit de fournir à chaque individu les informations nécessaires pour ce rôle. Sa vision est étroitement limitée par les oeillères de l’ignorance, et il trace son sillon sans état d’âme. C’est l’idéal décrit par Aldous Huxley pour les « epsilons » contents de l’être, c’est l’idéal aussi des armées qui fondent leur force sur la discipline la plus aveugle possible.

Mais une autre réponse peut être préférée. Appartenir à l’espèce humaine, c’est être dépositaire du trésor de questions, de réponses, d’angoisses, de projets peu à peu accumulés par ceux qui nous ont précédés. C’est participer au cheminement de la communauté humaine vers une structure permettant à chacun de « se savoir beau dans le regard des autres ». L’objectif de toute communauté est alors de faciliter cette construction de chacun par lui-même grâce aux autres. Cet objectif est avant tout celui du système éducatif. Chaque élève a droit aux apports de savoir et de réflexion qui l’aideront dans ce qui est la tâche de toute une vie: devenir celui que l’on choisit d’être.

Lire la suite

Publicités

The Venus Project: rêver une société nouvelle

All designs by Jacque Fresco, Copyright The Venus Project

L’actualité au Québec ne parle que des ponts dans la région de Montréal. Cette semaine, c’est le pont Mercier qui a été fermé pour des réparations d’urgence. Il y a quelques semaines, c’était le pont Champlain qui faisait les manchettes, menaçant lui aussi la sécurité des utilisateurs. Montréal est une île où il ne fait pas bon traverser par les temps qui courent. Et pour ajouter à ce mélodrame sur fond d’infrastructures, l’échangeur Turcot, pivot de distribution névralgique, est désuet et doit aussi être reconstruit à court terme. Au quotidien, c’est l’enfer et cette paralysie n’ira pas en s’améliorant miraculeusement. Illustration d’un monde qui ne fonctionne plus.

Encore une fois, on politicaille sur le sujet, on chiale, mais on n’a pas vraiment de solutions viables à proposer, à part « patcher » les trous. Réaction plutôt que proaction. Mais où sont donc les rêveurs ? Sommes-nous abandonnés aux mains de fonctionnaires myopes et bornés ?

En voilà un visionnaire qui a du panache: Jacques Fresco. De sa créativité débordante il a conçu un nouveau modèle de société. Son Venus Project repense tous les aspects de notre vie en commun; du vrai design alliant esthétisme et fonction, sur trame philosophique. J’avoue que dans cette réalité dysfonctionnelle où nous vivons, la science fiction qu’il propose me séduit.

Lire la suite

%d blogueurs aiment cette page :