Archives de Catégorie: Consommation

Le coltan: du sang dans votre portable

Je me disais dernièrement que je devrai bientôt changer mon téléphone intelligent. Non mais c’est la vraie misère ! Ayez pitié : il fonctionne sous Androïd 2.1, et pas moyen d’upgrader sans bousiller la garantie ou l’accès au service technique de mon fournisseur. Et pour ceux à qui ça ne dit rien: Androïd 2.1, c’est de la préhistoire.

En fait, j’ai longtemps résisté avant de prendre ce plus-que-téléphone. Avant lui, j’en avais un qui faisait bien son travail: il sonnait quand quelqu’un m’appelait et je pouvais même placer des appels ! Mais un jour, le fournisseur m’a mis ce nouveau joujou entre les mains (de force !) en me disant qu’il était temps de migrer: le réseau passait au 3G.  Finalement, j’ai constaté à quel point toutes ces fonctionnalités manquaient à mon bonheur, si bien que ma vie entière s’est retrouvée mise en conserve dans la petite boîte.

C’est donc toute persuadée que la loi de l’évolution me mènerait jusqu’au magasin très bientôt que j’avalais mon café ce matin, un oeil sur les messages dans mon bidule, et l’autre oeil désaxé vers ma télé. Je n’ai pas mis bien longtemps à aligner mes deux yeux sur la télé: on y diffusait un reportage sur le coltan.

Lire la suite

Fermier de famille

La saison des récoltes est terminée. La semaine dernière nous avons dit au-revoir à notre fermier de famille. C’était une nouvelle expérience pour nous que d’acheter la totalité de nos légumes directement d’un agriculteur bio local. Une belle expérience estivale, en somme. Nous répéterons l’an prochain.

Je vis en ville. En bonne citadine, j’ai fait mille fois le vœu pieux de défricher un bout de mon terrain pour y planter des choux zé des carottes. Mais le problème avec ce projet, c’est que je ne sais pas comment faire, que ça ne fait pas partie de la culture des gens qui m’entourent (c’est donc difficile de prendre conseils), et puis…je n’ai simplement pas le temps de m’occuper d’un jardin (ou bien il faudrait que j’opère quelques gros changements dans mon mode de vie, disons). De toute façon, je suis certaine que si je faisais un jardin, toutes les limaces du quartier se donneraient rendez-vous chez-nous; j’ai ce genre de chance-là.

Alors, cette année, j’ai découvert une solution parfaite pour les gens comme moi: le programme des fermiers de famille du réseau ASC (Réseau d’agriculture soutenue par la communauté) parrainé par l’organisme Équiterre. Ce réseau est le plus important du genre au monde avec plus de 10 000 familles québécoises qui en profitent.

Lire la suite

Jour du dépassement et obsolescence programmée

Caddie par Duane Hanson © All rights reserved

Hier, c’était le Jour du dépassement. Non, ça n’a rien à voir avec quelconque ascension spirituelle ou croissance personnelle.

(Restez à l’écoute ! Après mon histoire de patate, il y a un film.)

Alors, le Jour du dépassement est calculé chaque année par l’ONG américaine Global Footprint Network. Le 27 septembre, on atteignait la limite théorique des ressources qu’on pouvait consommer en 2011. Aujourd’hui, notre empreinte écologique (demande) dépasse la biocapacité (offre). En gros, pour ceux qui n’auraient pas encore saisi, à partir d’aujourd’hui on consomme à crédit; on empiète sur les réserves de ce que la Terre peut produire. Nous avons épuisé notre budget. Nous produisons aussi plus de déchets que la Terre ne peut absorber. Sentez-vous coupables, parasites.

En 2011, nous aurons eu besoin de 1,35 planète. Et la situation ne va pas en s’améliorant, ai-je besoin de le préciser. La population mondiale s’accroît, et on ne change rien à nos habitudes de production / consommation. Chaque année, le jour du dépassement arrive plus tôt. Au rythme où ça va, on aura besoin de deux Terres d’ici 2050.

Lire la suite

Transformer le plastique en pétrole

Quand on observe le portrait global du monde à travers les informations qui nous sont servies, on se demande comment on pourra bien s’en sortir tellement nous sommes dans le pétrin. Pourtant, il suffit de regarder un peu en dehors du « mainstream » pour voir que des solutions innovatrices existent. Qu’elles ne soient pas mises en marché, diffusées, promues, c’est peut-être  une question d’intérêts; les intérêts des oligarques ? Je ne m’engagerai pas sur ce sujet aujourd’hui, ça me mettrait de mauvaise humeur. Et puis, on n’a qu’à la faire nous-même la promotion !  😉

Changer le monde

Parlons donc d’inventivité, de créativité et d’intelligence. De belles innovations permettraient de changer le monde dans lequel nous vivons. Le procédé que je vous présente aujourd’hui pourrait régler plusieurs problèmes à la fois. Rêvons:

– diminution drastique des déchets de plastique, un grand nettoyage ;
– diminution des émissions de CO2 ;
– réduction du nombre de  puits de pétrole et de plateformes pétrolières nécessaires et des risques qu’ils comportent ;
– économie des réserves dans les gisements pétroliers ;
– démocratisation de la ressource, coût  du pétrole presque nul (Ah ! Là je vois où ça bloque.).

Lire la suite

%d blogueurs aiment cette page :