Newtown: inquiétudes dans la communauté autistique

journal_poubelle_nb

Le drame de Newtown au Connecticut me touche profondément. Comme tout le monde, j’ai été horrifiée d’apprendre cette nouvelle et je demeure sensible à l’évocation de l’innocence des petites victimes et de la douleur que cette communauté ressent aujourd’hui.

Mais ce qui m’atteint également, c’est la presse erronnée et injuste qui est faite aux autistes par des amalgames douteux entre ces meurtres et les troubles du spectre autistique. Par exemple, le journaliste Richard Hétu a publié sur son blogue de La Presse, samedi le 17 décembre, un billet intitulé « Syndrome d’Asperger et armes à feu». Il a par la suite rédigé des excuses en réaction aux nombreuses protestations laissées dans les commentaires, qui soulignaient avec raison cette association tordue. (Billet: Mea Culpa de Richard Hétu)

J’utilise donc mon blogue aujourd’hui en opposition à tous ces commentaires laissés par les « puits de science » et tous ces titres sensationnalistes qu’on a pu trouver dans les médias lors des derniers jours, qui tendent à associer injustement cette folie meurtrière avec l’autisme présumé d’Adam Lanza. Face à l’ampleur de la situation, la Fédération québécoise de l’autisme et d’autres associations ont ressenti le besoin de rectifier les faits et je mets à profit ma modeste tribune pour en aider la diffusion.

La Fédération québécoise de l’autisme se prononce sur les événements de Newtown.

Montréal, le 17 décembre 2012 — Quelles images d’horreur que celles qui nous ont été présentées suite à ce drame vécu dans la communauté de Newtown. Nous ne pouvons qu’imaginer la douleur de toutes ces familles qui ont perdu un être cher dans d’aussi terribles circonstances.

Il semblerait que le présumé tueur, Adam Lanza, présente un trouble du spectre de l’autisme. Dans son cas, on pense qu’il s’agirait d’un syndrome d’Asperger. Bien que cette information ne soit qu’une hypothèse, elle suscite de vives inquiétudes dans la communauté autistique. Des commentaires publics, faits par des gens qui n’ont pas de connaissances sur l’autisme, prétendent que l’autisme de Lanza pourrait être à l’origine de son geste. Ce drame est totalement inacceptable. Il est normal de vouloir lui donner un sens. Cependant, les causes sont probablement trop multiples et trop complexes pour les résumer ainsi.

Il n’y a pas plus d’actes criminels chez les personnes autistes que dans le reste de la population.

La Fédération québécoise de l’autisme se hâte de rétablir les faits : il n’y a pas plus d’actes criminels chez les personnes autistes que dans le reste de la population. Il est faux de prétendre que leurs caractéristiques font d’elles des « tueurs en puissance ». De telles affirmations sont inexactes et contribuent à stigmatiser davantage les personnes présentant un trouble du spectre de l’autisme et leurs familles.

Source: Fédération québécoise de l’autisme

______________

Un autre article sur ce blogue où je parle de mon expérience de mère avec un enfant autiste

Publicités

Publié le 20 décembre 2012, dans Autisme. Bookmarquez ce permalien. 4 Commentaires.

  1. Pour moi, la première « suspicion » a été pour la mère, qui si mes informations sont bonnes, pratiquait le tir avec son fils. Mais je n’en pense pas moins des Américains en général avec leur amour des armes. Une chose est sûre, elle ne connaissait pas son fils ou ne voulait pas le (re)connaître.

    Un peu comme pour tous ces massacres de pères de famille en France actuellement, qui déciment femmes et enfants avant de se donner la mort. Je me dis souvent que au vu de la méthode employée, notamment sur les gosses, ça ne peut relever que d’un profond déséquilibre qui doit avoir quelque chose d’inné (latent), par opposition à quelque chose d’acquis.
    Et on parle là de gens jouissants de toutes leurs facultés…

    Alors non, on ne tombera pas dans la tentation de l’explication facile, qu’on se rassure. C’est surtout offensant pour les parents concernés, mais comme tout le monde de nos jours a droit à sa « petite heure de gloire » dans les médias voraces, il n’est donc pas si surprenant que ça que l’autisme n’y échappe pas.

    Pour un peu plus de sérieux et ce qui se passe en France : http://goo.gl/mNwsz

    • OUff…j’ai lu l’article et c’est vrai qu’en France beaucoup de chemin demeure à être parcouru, juste pour se « mettre à date ». Ici au Québec, nous n’avons personnellement jamais été confrontés à l’approche psychanalytique qui prévalait il y a 40 ans (à ce que j’en sais).

      Ça n’est toutefois pas parfait ici non plus. Dès les premiers mois suivant le diagnostic, nous avons fait appel à une clinique privée (i.e. en dehors du réseau de santé québécois « gratuit » donc à nos frais) où on apprenait TEACCH/ABA/PECS. C’est effectivement ce qui nous a permi de commencer à communiquer avec fiston / l’aider à gérer son comportement. Après une interminable attente, nous avons eu accès à des spécialistes du réseau public…quelques mois. Aujourd’hui, fiston va dans une école spécialisée du réseau public où sans être formellement TEACCH/ABA, le personnel est formé et cette approche intégrée. À la maison, nous avons aussi adopté (et adapté à notre quotidien) cette approche. Nous n’avons heureusement plus besoin de PECS (pictogrammes) ou à de très rares occasions. Mais tout ça fonctionne et les preuves sont faites et on comprend mal le retard de la France à cet égard, autrement qu’en y voyant de la mauvaise volonté.

      Je n’ai aucun chiffre à l’appui, mais je suis persuadée que cette approche, si généralisée (école/famille), fait faire des économies au gouvernement au final, car elle rend les personnes plus autonomes / plus en contrôle…et ça donne des « poignées » aux parents pour « saisir » le problème et le contrôler. Moins de coûts sociaux (interventions / hospitalisations des autistes/ dépressions des parents…) en bout de ligne. Et il suffit de former le réseau actuel (orthophonistes, ergothérapeutes, enseignants, intervenants, parents, etc…), pas d’en développer un nouveau.

      J’ai entendu dernièrement que « l’autiste est l’humain moyen de demain« , probablement une exagération ! Mais en référence au nombre sans cesse croissant de diagnostics posés… Je souhaite bon courage à tous les parents Français qui se battent actuellement pour que les choses changent.

  2. ampipeline

    Autisme : en France, ça ne s’arrange pas !!

    http://www.wendy-leblog.com/2013/05/le-miroir-du-fou.html

  3. « Disorganized Cortical Patches Suggest Prenatal Origin of Autism »
    http://goo.gl/vwHM0K

Qu'en pensez-vous ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :