Davos 2012: rénover le capitalisme ?

C’est hier soir que s’est ouvert le forum économique mondial de Davos, sous le thème de la grande transformation. L’objectif est de trouver de nouveaux modèles de leadership et économiques.

« Les thèmes retenus pour cette édition 2012 en disent long sur l’inquiétude de ses organisateurs : « Le capitalisme du XXe siècle est-il en train de flouer la société du XXIe siècle ? », « Risques globaux en 2012 : les graines de la désillusion » ou encore « Réparer le capitalisme« .

Ils sont nombreux, économistes, politologues, sociologues, historiens, à s’être déjà penchés sur les maux du capitalisme. Si tous ne s’accordent ni sur le diagnostic, ni sur les solutions, chacun considère que le système ne peut sortir inchangé de la crise actuelle. »  (source: Le Monde)

Et bla bla bla. Allez voir le site officiel de Davos 2012, et constatez comme le problème est touffu.

Pendant ce temps, dans l’autre monde…

Il y a actuellement 24,2 millions de millionnaires (USD). De ce nombre, il est estimé que 81 000 personnes détiennent une très grande fortune de plus de $50 millions (chacun !). Ces richissimes individus composent 0,5% de la population mondiale. Mais ensemble, ils possèdent 35,6 % des avoirs.

Malgré une décennie où les rendements en capitaux propres (ROE – return on equity) n’ont pratiquement pas progressé, l’effondrement du marché immobilier et un marché financier souvent frileux (tout ce baratin veut simplement dire que ça va mal, et on vous l’a beaucoup radoté dans les médias), la richesse globale a progressé de 72% depuis 2000. (Étonnant hein ?) La richesse globale est actuellement évaluée à près de 200 billions (trillions en anglais) de dollars.

Ben si vous êtes comme moi, vous ne savez même pas compter jusque là.

Source: Global Wealth Report

Alors, faisons une incursion dans le merveilleux monde du sommet de cette pyramide.

Rendons-nous d’abord à Moscou, la 4e ville où il coûte le plus cher pour vivre. Pourquoi ne pas nous rendre dans LA ville où la vie coûte le plus cher ? Parce que c’est Luanda en Angola et franchement, je ne vois pas trop ce qu’on irait faire là. La seconde ville c’est Tokyo, mais avec les radiations… Qui est suivie par N’Djamena, au Tchad, mais c’est comme Luanda…bref, sautons directement à Moscou. (Source: Mercer)

C’est donc vêtu d’un costume signé Alexander Amosu  valant plus de $100,000 USD que nous irons déguster un thé Panda, qui se vend près de $69,000 USD le kilo. À moins qu’on ne soit amateur de café, alors on préfèrera une bonne tasse du dispendieux Kopi Luwak, issu des défécations d’une civette. Dans les deux cacas, heu pardon cas, on accompagnera ce breuvage douteux d’un décadent gâteau au chocolat signé Marc Guibert. Ça ne se prend pas pour une bouchée de pain ce gâteau-là…à $34,000 USD.

Bon, une fois bien rassasiés, on pourra courir les enchères et on succombera à ce vif sentiment ressenti devant la photo la plus chère du monde, signée Andreas Gursky, adjugée pour $4,338,500 USD.

Cette absence de verticalité monochrome synthétisant le contraste de l’immobilisme avec la mouvance infinie ne vous séduit-elle pas ? Bref. Ça finira dans le garage de toute façon.

Parlant de garage, nous avons toujours un peu de difficulté à arrêter notre choix sur la voiture de circonstance. Disons que cette fois, nous demanderons au chauffeur de sortir la Bugatti Veyron Supersport 16.4 de $2.6 millions USD (photo plus haut)…et nous laisserons le chauffeur à l’hôtel.

Évidemment, durant ce séjour à Moscou, c’est au Ritz-Carlton que nous résidons, à $18,000 USD la nuit. La semaine prochaine, l’Hôtel President Wilson à Genève aura le privilège de nous recevoir…moyennant $65,000 le dodo.

Cette consommation extravagante serait incomplète sans une séance de shopping privée. Voici comment on pourra dépenser encore plus: How to spend it  (par le Financial Times)

Bon, vous avez mal au cœur ? Sans doute, il aura suffit de l’évocation du thé cultivé dans les fèces de panda. Dire qu’avec le prix d’un seul kilo de ces feuilles aux vertus incertaines, on pourrait acheter 1150 ensembles de produits de purification de l’eau (UNICEF).

J’ai bien hâte de prendre connaissance des recommandations de Davos 2012. Gageons qu’on nous dira, à nous le peuple, que la privation devient inéluctable afin de mieux répartir les richesses. Je suis prête à gager mon dernier sou là-dessus.

Publicités

Publié le 26 janvier 2012, dans Économie, et tagué , , , , , . Bookmarquez ce permalien. 3 Commentaires.

  1. Que voulez-vous qu’il ressorte d’un sommet comme Davos ? Des préceptes à l’usage des mou-geons : « c’est la crise ! un mauvais moment à passer (avant le prochain !), serrez-vous la ceinture, etc, etc…
    Non ! Le capitalisme d’Etat est vicié à la base depuis le début du XXème siècle ! Si vous avez encore des doutes, lisez donc l’excellent bouquin d’Eustace Mullins :
    http://www.scriptoblog.com/index.php?page=shop.product_details&category_id=6&flypage=flypage.tpl&product_id=39&option=com_virtuemart&Itemid=59
    Mais de nos jours, qui lit autre chose que des magazines (édités par nos joyeux compères de Davos, bien sûr) ?
    Dormez tranquilles « brave gens ». La FED veille sur vous.

  2. Une mise en perspective qui éclaire bien la situation dans laquelle nous sommes.
    Ces disparités criantes pourraient prêter à sourire si elles n’engendraient souffrance et désespoir.
    Comment pouvons-nous sortir de ce piège sans nous écraser contre le mur ?
    Je doute que Davos réponde vraiment à cette question…

    • Chic Planète

      Merci à vous deux.

      Sur Twitter, j’avais relevé ceci:
      « Capitalism: A euphemism for empire building at the expense of nature and society. » @GaianCollective
      OU
      Capitalisme: un euphémisme désignant le développement d’un empire aux dépends de la nature et de la société.

Qu'en pensez-vous ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :