Énergie nucléaire: l’Allemagne a choisi. Que ferons-nous de la centrale Gentilly-2 ?

Alors que nos bons députés provinciaux font de la petite politique avec des points de vue partisans et idéologiques face à la destinée de la centrale nucléaire Gentilly-2 (Lien 1), l’Allemagne a donné un grand coup aujourd’hui en annonçant la cessation définitive de l’exploitation de l’énergie nucléaire sur son territoire d’ici 2022 (Lien 2).

Plutôt que de peaufiner son sens de l’humour aux dépends de l’opposition (Lien 3), M. Charest devrait sans doute visionner le reportage que je vous présente aujourd’hui, qui avait été diffusé il y a quelques semaines sur TV5.

Quoi qu’il en soit, à vous, chers lecteurs avisés, je le donne, ce lien, sachant que vous en ferez bon usage (en le diffusant largement, par exemple 😉 ).



Lien direct: http://www.youtube.com/watch?v=Idzh3qvuujM Nucléaire, la catastrophe qui change tout, Émission Complément d’enquête sur France2

L’émission est très intéressante dans son ensemble, mais un peu longue pour les gens occupés. J’attirerai donc votre attention sur la partie entre 00:37:30 et 01:26:42 .

Il y est question de stockage des déchets radioactifs et de démantèlement de centrales. Si je vous disais qu’à l’état actuel des choses, nous en avons pour 5000 générations avant d’être enfin débarrassés de la menace qui plane au-dessus de nos têtes, ça choque, hein ? Cinq mille générations, si tout va bien…

Et si vous êtes trop pressé dans le temps pour visionner cette heure d’information bien documentée, voici un succinct résumé:

Stockage des déchets radioactifs

Plusieurs types de déchets résultent de la production d’énergie nucléaire. Nous devons disposer des résidus du procédé à proprement parler, et de tout ce qui a été en contact avec la radioactivité, comme les outils ou les vêtements des travailleurs, par exemple. Ces dernier déchets sont considérés comme étant « de vie courte » et demeurent dangereux 300 ans. Le stockage de ces déchets en France se fait dans des sarcophages de béton. En 1992, lorsque cette solution avait été adoptée, la loi prévoyait que ces lieux de stockage bétonnés soient complètement étanches. Mais avec le temps, des émanations gazeuses ont été détectées, alors la loi a simplement été changée pour assurer une « tolérance »…afin que ces nécropoles radioactives puissent continuer d’être utilisées.

Mais ces déchets de courte vie ne constituent pas la principale menace. Le pire, ce sont les tonnes d’uranium entreposées dans de grandes piscines, dont la durée de vie radioactive s’étend sur 10 000 ans. À l’heure où vous lisez ces lignes, ces déchets sont produits partout dans le monde, continuellement….jusqu’à ce qu’on choisisse d’arrêter. Le stockage pose donc problème, alors d’éminents spécialistes ont proposé une solution brillante: enfouir ces déchets empoisonnés sous la terre, en zone sismique sûre. Et d’un regard certain, on vous rassure qu’il n’y aura aucun problème pour les 5000 prochaines générations. Bure, en Champagne, est la région désignée pour ce « stockage géologique ».

En Allemagne, cette solution miraculeuse connaît déjà ses ratées. La mine de sel désaffectée qui a été choisie dans les années ’70 pour ses caractéristiques parfaites assurant la sécurité des générations futures, menace actuellement de s’effondrer. Des fissures laissant l’eau s’infiltrer sont apparues, laissant planer le spectre bien réel d’une grande catastrophe: la contamination de la nappe phréatique. Il s’agit peut-être d’un des éléments qui aura favorisé la décision du gouvernement allemand de cesser l’exploitation des centrales nucléaires.

Démantèlement des centrales nucléaires

La centrale nucléaire de Brennelis, est la plus ancienne centrale de France. Depuis 25 ans, les travailleurs la  déconstruisent, morceau par morceau, avec le plus grand soin. Le démantèlement d’une centrale nucléaire est complexe et très coûteux. À ce jour, et après 25 ans, l’état d’avancement des travaux est de 50 %. Le réacteur hautement radioactif, lui, est toujours intact. Aujourd’hui, les spécialistes ne savent toujours pas de quelle manière en disposer.

Des solutions ?

Vers 1:20:00, Cécile Duflot, Secrétaire nationale d’Europe Écologie – Les Verts, affirme qu’en France,  2% du budget de recherche  sur les énergies a été attribué aux énergies renouvelables  contre 98 % pour le nucléaire. Il s’agit, de toute évidence, d’un déséquilibre qui devra être corrigé. Évidemment, l’énergie nucléaire ne peut pas être remplacée du jour au lendemain par des énergies plus vertes. Mais déjà, dans l’économie d’énergie par des gestes quotidiens immédiats, nous pouvons récupérer un gisement énergétique important. Il faudra peut-être apprendre à tolérer des éoliennes dans sa cour…entre autre. Puis l’investissement dans la recherche demeure primordial afin de mettre de l’avant des alternatives respectueuses de l’humain et de son environnement. Si nous agissons maintenant, la prochaine génération verra peut-être une lueur d’espoir, lueur alimentée par une énergie propre, et s’assurera que dans 4999 générations, la Terre sera enfin nettoyée de ce poison si menaçant.

Et là, maintenant, que puis-je faire ?

Si vous êtes maintenant convaincu que cette forme d’alimentation en énergie doit être abolie,  signez la pétition pour la fermeture de Gentillly-2. Je viens de le faire. Et si vous craignez de jeter l’économie d’une région au tapis, dites-vous qu’ils en ont pour au moins 25 ans à travailler sur le projet et qu’ils auront une expertise à développer…sans doute exportable.  Et les jeunes du coin auront amplement le temps de remplacer la centrale par des alternatives plus respectueuses de la vie.

Pétition déposée à l’Assemblée Nationale du Québec : https://www.assnat.qc.ca/fr/exprimez-votre-opinion/petition/Petition-1567/index.html

Vous avez jusqu’au 30 juin 2011 pour faire entendre votre voix.

MISE À JOUR

Hydro-Québec a annoncé la fermeture définitive de Gentilly-2 à compter du 28 décembre 2012, en vue de son déclassement. L’installation sera éventuellement démantelée au terme d’un processus qui devrait se conclure en 2062. (Wikipédia)

Publicités

Publié le 6 juin 2011, dans Nucléaire, et tagué , , , , , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. 4 Commentaires.

  1. Chic Planète

    La Russie veut exploiter des centrales nucléaires à l’étranger

    LEMONDE.FR avec AFP | 08.06.11 | 10h49 • Mis à jour le 08.06.11 | 11h16
    http://www.lemonde.fr/europe/article/2011/06/08/la-russie-veut-exploiter-des-centrales-nucleaires-a-l-etranger_1533324_3214.html

    Un pas en avant, deux pas en arrière…

  2. Merci d’avoir un blog interessant

  3. Très bonne réflexion, cela donne à réfléchir en tous cas !
    Faut le dire et vous le faites ; je vais signer la pétition si c’est pas trop tard.
    Bien à vous,
    Loic

    • La pétition a été déposée en septembre dernier, il est donc trop tard pour la signer. Voici la réponse du ministre Gignac (document PDF): http://www.assnat.qc.ca/Media/Process.aspx?MediaId=ANQ.Vigie.Bll.DocumentGenerique_51363

      Sur le site d’Hydro-Québec, on peut lire:

      Après plus de dix ans de préparation, d’études et de consultations, Hydro-Québec entreprendra la réfection de son unique centrale nucléaire pour en prolonger la durée de vie jusqu’à l’horizon 2040. La centrale de Gentilly-2 est une installation fiable à la production constante. Les travaux seront exécutés selon les normes les plus rigoureuses. La réfection de la centrale de Gentilly-2 est un projet rentable qui générera des retombées économiques importantes pour l’ensemble du Québec et, en particulier, pour les régions de la Mauricie et du Centre-du-Québec.

      Pour suivre le dossier du nucléaire au Québec, sans le biais industriel : http://www.sortonsquebecnucleaire.org/index.php

Qu'en pensez-vous ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :