Notre futur est-il inscrit dans la conscience collective ?

Et si on pouvait y jeter un oeil, à cette conscience ? La consulter, l’analyser, voire même y participer ? Eh bien, j’ai une surprise pour vous: c’est possible.

Je vous suggère cette vidéo tournée à  TEDx Paris 2011 où l’auteur Bernard Werber nous parle de son magnifique projet l’arbre des possibles. Je tiens à vous aviser, il y a sur ce site matière à passer le reste de votre vie. 😉

Bernard Werber:

Et maintenant, que va-t-il se passer ?

Cette question est la question qui nous différencie peut-être des animaux. Les animaux sont à la recherche de nourriture, de lieux de protection, sont à la recherche de reproduction, mais ne voient pas dans le futur.

L’homme, à partir du moment où il s’est mis à planter des graines, a commencé à penser à la récolte et à se projeter dans le futur. Et dès le moment où il s’est mis à se projeter dans le futur, il a vu apparaître une multitude de dangers, de sources de peurs. Pour lutter contre la peur, il fallait trouver des mécanismes…

Et les premières personnes qui ont dit « nous dans le futur, nous savons ce qui va se passer » ont été les prêtres. Ils ont construit des temples, ils ont commencé à parler du futur et de l’Apocalypse…

http://www.youtube.com/watch?v=8M-dpdeg6hQ

Lien direct vers la vidéo: http://youtu.be/8M-dpdeg6hQ

Publicités

Publié le 23 mai 2011, dans Futur, et tagué , , , . Bookmarquez ce permalien. 2 Commentaires.

  1. Le projet Webbot utilise la conscience collectif pour prédire la fin du monde. Il s’agit d’un algorythme navigant sur le Web pour analyser nos expressions et découvrir le futur. Il annonce la fin du monde pour 2012.

    • C’est juste. Comme vous dites, ils prennent le pouls sur le net. Le danger serait de prendre ce que le webbot dit pour une « prophétie ». En fait, ils analysent la tendance générale et en sortent une « réalité cristallisée ». Vu le nombre de sites qui parlent de la fin du monde en 2012, pas étonnant qu’ils annoncent que ça se produira. Je serais curieuse de voir leur taux de réussite pour les catastrophes naturelles, ou la conscience de l’homme n’a rien à voir.

      Toutefois, en 2008, ils avaient vu juste pour le crash. Mais un crash boursier, c’est un phénomène qui est régit par les fluctuations de confiance; là, la conscience humaine est à la base de tout.

Qu'en pensez-vous ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :